En Burn-out, ma vie est finie?

Quand on fait un burn-out, on se sent mal, très mal. On a l'impression que notre vie est finie alors qu'on est souvent encore jeune. Notre corps et notre cerveau ne nous répondent plus, on ne se reconnaît plus, l'avenir nous semble tellement sombre et on n'a aucune idée du moyen de s'en sortir. Est-ce que vous vous reconnaissez ?

Définition du burn-out?

Il y a autant de burn-out que de personnes.

Il est à chaque fois différent, enfin, c'est la cause qui est à chaque fois différente. Parfois c'est à cause du boulot, à cause de la vie familiale qui nous dépasse, parfois à cause des deux, et surtout, c'est comme un mille-feuille (j'aime bien utiliser les exemples):

Le burn-out est souvent dû :

- un peu au boulot (même si on aime ce qu'on fait, qu'on soit institutrice, pilote d'avion ou ouvrier)

- un peu à la vie privée (on a des enfants (ou pas), la logistique familiale à gérer, des inquiétudes pour des parents vieillissants, plusieurs animaux (parfois des gros) à gérer)

- un peu à la guerre en Ukraine (est-ce que le conflit va s'étendre?)

- un peu à la crise économique (comment faire pour payer les factures dans les prochains mois, années ?)

- un peu au fait qu'on est méticuleux et qu'on aime contrôler les choses

 

Bref, c'est un peu de tout ça qui va créer ce fameux mille-feuille, qui nous met à rude épreuve et en particulier notre système nerveux qui lorsque nous sommes en burn-out, nous envoie bouler....

 

C'est pour ça que selon moi, c'est si difficile de donner une définition précise du burn-out. Souvent, les personnes qui soupçonnent d'en souffrir cherchent sur Internet et ne se retrouvent pas dans les descriptions proposées.

 


Comment arrive un burn-out ?

Le burn-out s'installe doucement, silencieusement : on a mal au dos, mal à l'estomac, puis on dort mal, on devient irritable etc. Le tout peut s'installer en plusieurs mois, plusieurs années.

Notre corps nous envoie des signaux auxquels nous ne prêtons pas attention, ou auxquels nous trouvons des solutions souvent temporaires. Pendant ce temps, le burn-out s'installe, jusqu'au jour où on va chez le médecin parce que ça ne va plus du tout et qu'il lâche le mot burn-out...

Quand un voyant rouge s'allume sur le tableau de  bord de votre voiture, vous l'emmenez directemen au garage. Quand notre corps nous envoie un signal rouge, nous le masquons avec un complément alimentaire, parfois un médicament.

 


Que faire quand on est en burn-out ?

La première chose à faire est de l'accepter. Si souvent, je vois arriver en rendez-vous des personnes qui, même une fois le diagnostic de burn-out posé par un médecin, veulent rapidement retourner travailler. Accepter son burn-out, c'est aussi accepter de se reposer, d'apprendre parfois à ne rien faire, juste le minimum, parce que le minimum, c'est déjà beaucoup pour une personne en burn-out. Il faut souvent plusieurs semaines d'arrêt maladie pour sentir l'énergie commencer à revenir. Et à ce moment-là, il ne faut surtout pas se dépécher de retourner travailler, il faut continuer à remplir ses batteries, réparer son système nervex.

 


Sophrologie et Burn-out ?

On rêve de la pilule miracle qui guérit du burn-out, qui permette de retourner travailler directement, de retrouver sa vie d'avant...mais on a un genou à terre, et malgré toute notre volonté qui d'habitude nous sauve, rien, impossible de se relever...

Voilà ce que me disent les personnes qui viennent me voir en burn-out.

Le burn-out, ça met à terre un homme, une femme, souvent les plus courageux, les plus solides d'habitude, ceux qui ne se plaignent pas et se relèvent toujours. Le burn-out, c'est faire face à soi-même, à la fragilité de son corps qui dit stop.

 

 


Et c'est là que la sophrologie est intéressante, hyper complémentaire et souvent primordiale dans le retour à la santé physique et mentale. Pourquoi ? Parce que durant les mois voire années qui ont précédé la "déclaration" du burn-out, le corps a enregistré un mode de fonctionnement stressé, sur le qui-vive, dans l'abandon de soi. On aura beau vouloir changer, se reprogrammer, le corps a besoin de quitter son mode "survie", retrouver la confiance en lui et surtout la sensation de sécurité, voire la vivre pour la première fois. Vous avez, quand quelqu'un dit "arrête de stresser" et que vous vous dites, "Ben oui, j'essaie de le faire, mais je n'y parviens pas". La sophrologie aide le système nerveux à s'apaiser pour retrouver le sourire, se reconnecter à soir et parfois pour la première fois devenir soi. Le burn-out, c'est souvent un cadeau "mal emballlé", l'occasion inévitable de prendre de soin de soi et d'oser affirmer qui on est au plus profond de soi. 

Nos rendez-vous de sophrologie sont bien sûr l'occasion de la pratiquer, mais aussi d'avoir des discussions d'adulte à adulte sur ce qui vous arrive, sur les pas l'un devant l'autre que vous faites pour rertrouver votre vie, parfois même votre famille dont le burn-out vous a éloigné.